Projet Trottier pour l’avenir énergétique (TEFP) visant à identifier des stratégies alternatives et optimales pour la réduction des GES de 80% d’ici 2050 au Canada.

Client : Fondation familiale Trottier, Académie canadienne d’ingénierie et Fondation David Suzuki.

Année : 2013-2016

Description : TEFP est reconnu comme étant l’étude la plus complète et la plus rigoureuse jamais entreprise à ce jour au Canada pour définir des stratégies optimales de mitigation des GES de 80% d’ici 2050 (sous 1990) sans compromettre la croissance économique. Cette tâche difficile a été exécutée par une équipe de plusieurs experts de partout au Canada, couvrant la gamme complète des disciplines requises pour aborder une problématique aussi complexe. Deux grands modèles mathématiques complémentaires (optimisation et simulation) ont été sélectionnés pour représenter les systèmes énergétiques intégrés des treize juridictions canadiennes. Les modélisateurs de ESMIA ont utilisé le modèle d’optimisation NATEM pour fournir une compréhension approfondie des impacts associés aux différentes hypothèses et options de mitigation pour répondre à la fois à la demande énergétique croissante et à des objectifs de réduction des GES de plus en plus stricts.

L’intérêt pour les résultats du projet TEFP se poursuit encore aujourd’hui afin de stimuler la discussion sur les enjeux climatiques. Les résultats de la modélisation ont été utilisés par Environnement et Changement climatiques Canada pour rédiger leur Stratégie de développement à long terme des gaz à effet de serre soumise à la CCNUCC et le Conference Board du Canada a étudié les implications macroéconomiques et sociales associées à ces réductions de GES.